Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 31 ans (dont 24 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Message AU gouvernement

Pourvoiries : changement de cap nécessaire

Paru le | Catégorie: Tourisme, Plein air LAG

(R.I.) « Par Bruno Caron, président du conseil d’administration de la Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ)

 

L’alarme est lancée depuis quelque temps par les pourvoyeurs du territoire québécois. À notre grand désarroi, la cohabitation avec l’industrie forestière se montre de plus en plus difficile, ce qui met à mal le futur de nos territoires pourtant tant appréciés des Québécoises et Québécois.

 

Cette année encore, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a augmenté les superficies rendues disponibles à ceux qui disposent de garantie d’approvisionnement tout en augmentant le réseau routier des exploitants forestiers. Qui perd au change ? C’est vous, c’est votre famille, c’est votre accès à la nature.

 

Ces tendances pro-industries forestières, couplées à une apparente absence de volonté de prise en compte des principes à la base même de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (Loi), démontrent que le gouvernement s’éloigne des grands principes de développement durable. Des principes que les pourvoyeurs défendent bec et ongles. Des principes qui contribuent à faire du Québec un territoire vert, ce dont nous sommes fiers chaque jour.

 

Toutes nos régions y passent. C’est présentement plus de 400 entreprises de pourvoiries réparties sur le territoire du Québec qui sont touchées par cette situation qui s’aggrave d’année en année. Un constat navrant. 

 

En cette période électorale qui débute, la Fédération des pourvoiries du Québec demande aux différents partis politiques des engagements clairs afin d’assurer une planification forestière durable des pourvoiries du territoire québécois et de permettre une cohabitation harmonieuse avec l’industrie forestière.

 

Harmonieuse, c’est le mot. Nous déplorons le peu de considération pour nos entreprises et avons le désagréable sentiment d’avoir été exclus, voire même catalogués au rang de « contrainte économique ». En nous positionnant à la défense des territoires de pourvoiries, là où toutes les familles du Québec et d’ailleurs peuvent se ressourcer du quotidien, nous sommes des trouble-fêtes.

 

Pourtant, la réalité est beaucoup plus complexe. Les pourvoiries sont et demeureront une force touristique et économique importante si nous en assurons le futur. Nous générons 4 200 emplois pour 249,4 M$ de retombées économiques.

 

Nous constatons que la Loi épouse le principe d'un aménagement forestier durable ainsi qu'une gestion intégrée. Là où le bât blesse, c’est bel et bien dans la mise en application de celle-ci et malheureusement, nous sommes forcés d’admettre qu’il existe un déficit de considération permettant d'assurer l'avenir des territoires des pourvoiries.

 

Sans plus attendre, la FPQ demande aux partis en lice à la prochaine élection de se commettre à un changement de cap. Nous avons besoin d’un engagement ferme à ce que soit modifié le Règlement sur l’aménagement durable des forêts du domaine de l’État de la Loi, de sorte que chaque territoire de pourvoirie dispose d’un plan d’aménagement tout autant durable.

 

Tout ça est à portée de main. La solution, nous la connaissons. Alors, au nom des pourvoyeurs d’ici, je vous le demande : qu’attendons-nous pour rétablir cette équité? Il n’est pas trop tard. »

-/-/-/-/-/-

 

Rappel : Au début d’un article (LCP) signifie que c’est un texte signé Le Courrier parlementaire© et (LAG) annonce un texte de L’Actualité gouvernementale©. Ces textes/articles affichent -30- pour indiquer la fin. Au début d’un article (R.I.) et à la fin -/-/-/-/-/- indiquent un texte/article que nous avons repris intégralement.

Autres articles du jeudi 15 septembre 2022

jeudi 15 septembre 2022

jeudi 15 septembre 2022

jeudi 15 septembre 2022

jeudi 15 septembre 2022

jeudi 15 septembre 2022

jeudi 15 septembre 2022

jeudi 15 septembre 2022