Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 31 ans (dont 24 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Message au gouvernement 

Vapotage et saveurs : l’industrie réagit

Paru le | Catégorie: Santé & Services sociaux-1-LAG

(R.I.) Le ministre de la Santé, Christian Dubé, doit tenir compte dans la préparation de son projet de règlement du cri du cœur de centaines de milliers d'ex-fumeurs adultes québécois qui pourraient subir les conséquences d'un bannissement des saveurs dans le vapotage.

 

C'est le message lancé par l'Association des représentants de l'industrie du vapotage (ARIV), dont le directeur fondateur Daniel Marien sera présent en appui à la manifestation organisée ce matin par des vapoteurs et des propriétaires de boutiques spécialisées.

 

Équilibre responsable de l'Ontario

Soyons clairs : l'ARIV partage entièrement la préoccupation de l'ensemble de la population concernant le vapotage chez les jeunes. L'ARIV invite le ministre Dubé à bien étudier l'expérience vécue en Nouvelle-Écosse et en Ontario avant d'aller de l'avant avec une interdiction des saveurs.

 

En Nouvelle-Écosse, l'interdiction des saveurs a engendré une augmentation incontrôlable du marché noir et du taux de tabagisme en moins d'un an. En Ontario, le cadre réglementaire restreint l'accès aux produits avec saveurs pour les personnes d'âge mineur :

 

-La vente des saveurs est interdite dans les dépanneurs, à l'exception de la menthe, du menthol et du tabac, mais le reste des saveurs peuvent être vendues dans les boutiques spécialisées accessibles aux personnes majeures seulement;

 

-Contrairement aux dépanneurs, les boutiques spécialisées de vapotage en Ontario sont autorisées à vendre des produits de vapotage aromatisés, à condition qu'elles respectent des conditions strictes;

 

-Le cadre règlementaire des produits de vapotage permet de réduire la consommation chez les jeunes tout en offrant des alternatives moins nocives pour les ex-fumeurs adultes.

 

«Le gouvernement s'apprêtre à transformer un produit légal en un produit illégal. La prohibition, comme on l'a vu avec l'alcool et le cannabis, n'a jamais fonctionné! Le ministre de la Santé doit choisir entre deux modèles : le marché noir de la Nouvelle-Écosse ou l'équilibre responsable de l'Ontario.

 

En Nouvelle-Écosse, l'abolition des saveurs a eu des conséquences catastrophiques : une augmentation de la contrebande avec des produits de vapotage non réglementés, moins sécuritaires et plus toxiques. La province a aussi connu une hausse majeure des ventes de cigarettes.

 

En Ontario, le gouvernement a adopté un équilibre responsable : la vente des saveurs est permise uniquement dans les boutiques spécialisées accessibles aux personnes majeures seulement. Monsieur Dubé, bien que le modèle de l'Ontario ait des répercussions sur notre industrie, cette solution pragmatique permettrait de protéger nos jeunes, tout en conservant les saveurs pour les ex-fumeurs adultes qui veulent cesser de fumer. Monsieur le ministre, refaites vos devoirs !», a déclaré monsieur Daniel Marien, directeur fondateur de l'ARIV.

 

À propos de l'ARIV

L'Association des représentants de l'industrie du vapotage est la plus grande association au Canada représentant les fabricants, les importateurs, les distributeurs et les détaillants de l'industrie. L'ARIV s'engage à travailler avec les parties prenantes et les gouvernements pour établir et pour faire respecter la réglementation des produits de vapotage au Canada.

 

SOURCE Association des représentants de l'industrie du vapotage (ARIV)

-/-/-/-/-/-

 

Rappel : (R.I.) : communiqué que nous avons repris intégralement.

Autres articles du mardi 21 mars 2023

mardi 21 mars 2023

mardi 21 mars 2023

mardi 21 mars 2023

mardi 21 mars 2023

mardi 21 mars 2023

mardi 21 mars 2023

mardi 21 mars 2023

mardi 21 mars 2023

mardi 21 mars 2023