Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 30 ans (dont 23 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Étude

Comment se portent les tout-petits au Québec?

Paru le | Catégorie: Famille & Aînés

(LAG) Le ministère de la Famille attire notre attention sur une nouvelle étude de l’Observatoire des tout-petits qui présente l’évolution de l’état de santé et du développement des enfants âgés de 0 à 5 ans au Québec.

 

« Selon les résultats, les taux de prématurité et de violence conjugale en période périnatale demeurent préoccupants. Par exemple, des données de 2018 indiquent que près de 11 % des mères biologiques d’enfants âgés de 6 mois à 5 ans auraient été victimes de violence conjugale durant la période périnatale », résume le ministère.

 

« D’autre part, 40 % des enfants âgés de 3 à 5 ans ne respectaient pas les directives canadiennes en matière d’activité physique alors que 52 % ne respectaient pas celles en matière de temps passé devant les écrans. »

 

De plus, mentionne le ministère de la Famille, « près de 1 700 enfants âgés de 1 à 5 ans avaient reçu un diagnostic de troubles anxiodépressifs en 2019-2020 au Québec ».

 

Pandémie

Par ailleurs, « l’accumulation des sources de stress au sein des familles durant la pandémie de la COVID-19 semble avoir contribué à une hausse du risque de problèmes de santé mentale chez les enfants », note le ministère.

 

« La pandémie a également des effets négatifs sur le développement cognitif, socioémotionnel et langagier des jeunes enfants qui pourraient, à long terme, nuire à leur santé et à leur bien-être. »

-30-

À lire aussi dans Famille & Aînés