Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 31 ans (dont 24 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Message de l’État

Commission Viens - Le Protecteur du citoyen fait le point

Paru le | Catégorie: Autochtones

(R.I.) À l'occasion du troisième anniversaire du dépôt du rapport de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics : écoute, réconciliation et progrès (Commission Viens), le protecteur du citoyen, Marc-André Dowd, souligne l'avancement de ses travaux pour assurer le suivi des appels à l'action.

 

Il rappelle que c'est en réponse à l'appel à l'action 138 et à la suite de rencontres et d'échanges avec des cheffes, chefs, leaders ainsi que des représentantes et représentants des organisations autochtones que le Protecteur du citoyen a entrepris, de sa propre initiative, le suivi de la Commission Viens.

 

« C'est avec humilité, respect et écoute que nous avons entamé ce mandat d'envergure. Nous sommes heureux de pouvoir bénéficier de l'apport d'un Cercle consultatif autochtone et je tiens à souligner la contribution essentielle de ses membres », précise Marc-André Dowd.

 

Des moyens concrets

Le Protecteur du citoyen s'est doté d'une équipe de quatre personnes dédiées aux questions autochtones qui a pour rôle de conseiller l'institution et d'évaluer les relations des autochtones avec les services publics du gouvernement québécois. Cette équipe a pour objectif d'établir une vision claire des enjeux actuels et de rendre compte de l'état d'avancement des appels à l'action de la Commission Viens. Elle travaille à instaurer des dialogues fructueux tant avec le Cercle consultatif qu'avec l'ensemble des ministères et des organismes du gouvernement québécois ainsi qu'avec différentes autorités et organisations des Premières Nations et des Inuit.

 

Le premier rapport du Protecteur du citoyen faisant état de l'avancement des appels à l'action est prévu pour mars 2023.

 

Le travail de suivi des appels à l'action assuré par le Protecteur du citoyen, au lendemain de la Commission d'enquête, alimente également ses propres réflexions et ses pratiques à l'égard des Premières Nations et des Inuit. C'est ainsi qu'il affirme sa volonté de respecter les principes de sécurisation culturelle ainsi que les droits et le caractère distinct des Premières Nations et des Inuit vivant sur le territoire qu'il dessert.

 

En tant qu'ombudsman parlementaire, le Protecteur du citoyen est conscient de sa responsabilité de jouer son rôle avec rigueur auprès de toutes les populations dont les communautés autochtones. Il prévoit mettre en place diverses actions afin d'améliorer ses pratiques et de mieux outiller son personnel à cet égard.

 

En cette journée nationale de la vérité et de la réconciliation, le protecteur du citoyen, Marc-André Dowd, [a tenu] à apporter son soutien sincère aux communautés autochtones et à rendre hommage aux milliers d'enfants qui n'ont pas survécu à leur passage dans les pensionnats autochtones, ainsi qu'à tous les survivants, survivantes, familles et communautés touchées.

 

SOURCE Protecteur du citoyen

-/-/-/-/-/-

 

Rappel : au début d’un article (R.I.) et à la fin -/-/-/-/-/- indiquent un texte/article que nous avons repris intégralement.

À lire aussi dans Autochtones